USR 3133 - CNRS/EFR Unité de Service et de Recherche

Histoire et missions


Dernière mise à jour : 6 décembre 2017

 Missions du Centre Jean Berard : service et recherche

Depuis sa création, le CJB joue un rôle d’acteur dans la recherche archéologique en Italie du Sud en accompagnant les recherches de collègues extérieurs à l’entité en leur offrant des services de cinq ordres : en servant d’interface entre la recherche archéologique française et italienne dans cette zone (facilitation des démarches), en animant de la recherche (accueil de rencontres et de colloques), en éditant des ouvrages scientifiques, en assurant la gestion et l’enrichissement de la bibliothèque scientifique « Georges Vallet », en assurant la gestion des chambres d’hôtes sises à Via Santa Maria ad Agnone et en participant à la formation de jeunes chercheurs à la recherche archéologique.
 
La transformation en 2008 de l’UMS 1797 en USR 3133 constitue une évolution institutionnelle majeure. Elle signifie qu’au-delà de ses traditionnelles missions de service, le Centre Jean Bérard se voit reconnaître une mission de recherche. Il favorise la naissance et le développement de programmes scientifiques conjoints entre le CNRS et l’École française de Rome, touchant à l’archéologie et à l’histoire de l’Italie méridionale et de la Sicile, avec une attention particulière portée aux cités de Grande Grèce et, depuis quelques années, aux villes du Vésuve, mais aussi, plus largement, au mezzogiorno italien, dans le cadre et au-delà de ses dimensions politiques, économiques, historiques et culturelles, sans exclure aucune période.


 Histoire

JPEG - 47.1 ko
Georges Vallet : fondateur et premier directeur du Centre Jean Bérard

Alors que la colonisation grecque était au centre des débats scientifiques qui s’animaient chaque année à l’occasion du Congrès de Tarente, dans une atmosphère de dialogue et d’échanges d’idées entre chercheurs italiens et français, Georges Vallet, son fondateur, donna au centre le nom de Jean Bérard, en hommage au travail pionnier de ce chercheur disparu tragiquement en 1957.


 Les directeurs du Centre Jean Bérard

Le Centre Jean Bérard fut d’abord géré sur place par des sous-directeurs : Jean-Paul Morel de 1967 à 1969, Ginette Di Vita-Evrard entre 1969 et 1971, Mireille Cébeillac-Gervasoni de 1972 à 1983, puis par des chercheurs portant le titre de directeur : Mireille Cébeillac-Gervasoni de 1983 à 1985, Olivier De Bigault De Cazanove de 1985 à 1991, Michel Bats de 1991 à 2000, et Claude Albore-Livadie comme directrice-adjointe, Jean-Pierre Brun de 2000 à 2011 ; depuis le 1er septembre 2011, il est piloté par une équipe de direction constituée d’une directrice, Claude Pouzadoux, et d’une directrice-adjointe, Priscilla Munzi-Santoriello.
 
 

JPEG - 7.2 ko
Jean Bérard, pionnier des recherches sur la Grande-Grèce

Jean Bérard (1908-1957), fils de l’helléniste Victor Bérard et ancien membre de l’École française de Rome (1933-1936 et 1939-1940), a refondé l’étude de la colonisation grecque en Italie méridionale et en Sicile, sujet de sa thèse de doctorat d’Etat (1941). Il a été le premier à présenter de manière rationnelle et critique l’étude des sources littéraires antiques sur ce phénomène majeur de l’histoire de la Méditerranée.