USR 3133 - CNRS/EFR Unité de Service et de Recherche

2013 - 2015


Dernière mise à jour : 1er octobre 2017

 2013

16 novembre
À l’occasion du Colloque international, Giganti e Gigantomachie tra Oriente e Occidente, organisé par le Centre Jean Bérard, en collaboration avec l’EFR et deux UMR du CNRS (8546/AOROC et 7041/ArScAn), une exposition présentant des œuvres liées à ces mythes a été inaugurée au Musée Archéologique National de Naples (16 novembre 2013-31 mars 2014).
Commissariat scientifique : Fr.-H. Massa-Pairault, Cl. Pouzadoux.
Textes : A. D’Amicis, L. Chazalon, F. Giacobello, P. Linant de Bellefonds, M. Lista, Fr.-H. Massa-Pairault, C. Pouzadoux, É. Prioux. Conception et réalisation graphique : M. Pierobon, G. Stelo.
Deux considérations justifiaient la présentation de cette exposition au Musée archéologique nationale de Naples. La ville se trouve au centre d’une région caractérisée par des phénomènes telluriques et volcaniques qui ont toujours été mis en relation avec les forces du désordre. Ces manifestations — attribuées aux Géants ou à d’autres êtres monstrueux tels que Typhée — ont nourri l’imagination des poètes et des écrivains, donnant forme à leur vision des paysages et orientant leur interprétation des événements historiques dont ils devaient rendre compte. Le Vésuve, mais surtout la région des Champs Phlégréens (avec leur prolongement vers Procida et Ischia, avec le Mont Epomeo) sont des terres marquées par la lutte contre Typhée et contre les Géants. Dans l’antiquité, plusieurs récits relatifs aux Géants semblent avoir été diffusés dans les Champs Phlégréens à partir de la ville grecque de Cumes (fondée aux alentours de 730 avant notre ère).
En outre, le Musée Archéologique National de Naples possède quelques œuvres d’art de premier ordre qui illustrent le mythe de la Gigantomachie ; ces œuvres n’étaient plus exposées depuis longtemps. À travers un parcours constitué de 14 objets et de 7 panneaux, l’exposition présente des nécropoles de Cumes, de Ruvo et de Tarente où les tombes contenaient des vases attiques traitant de ce thème, comme le splendide cratère en calice, malheureusement lacunaire, désormais réattribué au Peintre de Talos. On y trouve également des œuvres provenant de la collection Farnèse qui illustrent les rapports entre Athènes et Pergame (avec les copies romaines du groupe votif consacré par les rois de Pergame sur l’Acropole) ou évoquent la Gigantomachie du Grand Autel de Pergame (avec le camée signé Athenion). Enfin, on s’attardera sur l’inscription, restaurée pour l’occasion, de Claudien, un poète qui composa au IVe siècle de notre ère un poème sur la Gigantomachie.

 2015

17 décembre
Le Centre Jean Bérard a collaboré à l’aménagement de la nouvelle salle que le Museo civico di Foggia a dédiée à la domus hellénistique d’Arpi dite « des lions et des panthères » (vitrines accueillant une sélection de contextes appartenant aux phases ayant précédé la construction de la domus : terres cuites architecturales, sépultures, dépôts votifs), rédaction de textes et de fiches pour le nouveau catalogue du musée et les tablettes tactiles, expertise pour la réalisation d’un documentaire projeté dans la salle.

Plusieurs membres de l’équipe ont contribué aux catalogues d’autres expositions :
Capoue : MUNZI (Pr.), Il santuario periurbano settentrionale di Cuma, in RESCIGNO (C.) et SIRANO (F.) (eds), Immaginando città. Racconti di fondazioni mitiche, forma e funzioni delle città campane. Santa Maria Capua Vetere – Paestum, Naples, 2014, p. 140-143 :
Milan : POUZADOUX (Cl.), Il defunto come eroe, Il viaggio dell’eroe. Da Atene alla Magna Grecia, dal racconto all’immagine, Catalogue de l’exposition Palazzo Leoni Montanari, Milan, juin 2014, p. 73-79 ; POUZADOUX (Cl.), L’Ulivo di Atena, in Catalogo della mostra Natura. Mito e paesaggio nel mondo antico (Milano, Palazzo Reale, luglio 2015 – gennaio 2016), Milan, 2015, p. 135-141.
Montesarchio : POUZADOUX (Cl.), La rappresentazione di Elettra sul cratere della tomba 272 di Caudium, in catalogo della mostra “Rosso Immaginario. Il Racconto dei vasi di Caudium” (Museo Archeologico Nazionale del Sannio Caudino di Montesarchio, 2014).
New York : POUZADOUX (Cl.), Volute-Krater (The Darius Krater), in : Carlos A. Picón and Seán Hemingway (ed.), Pergamon and the Hellenistic Kingdoms of the Ancient World, Exhibition Catalogue, The Metropolitan Museum of New York, 2016, p. 106-107.
Pompei : POUZADOUX (Cl.), Raffigurare. Le ceramiche italiote, il nuovo mondo macedone, il conteste italico, in : M. Osanna, C. Rescigno (a cura di), Pompei e i Greci, catalogo Mostra Pompei, Palestra Grande, 11 aprile-27 novembre 2017, Verona, 2017, p. 325-329.
Paestum : POUZADOUX (Cl.), Vasi dipinti e riti funerari a Paestum, in : M. Niola, G. Zuchtriegel (a cura di), Action painting : rito & arte nelle tombe di Paestum, catalogo Mostra Paestum, Museo Archeologico Nazionale, 2 giugno-31 dicembre 2017, p. 93-97.

Documentaires : en collaboration avec la société de production « Tilapia », le Centre Jean Bérard a réalisé trois documentaires : le premier sur « L’interdisciplinarité au service de l’archéologie. Les peintures murales de la nécropole romaine de Cumes » (28 mn’) présente un projet d’étude et de conservation in situ des fresques d’un mausolée mis au jour dans les fouilles du Centre Jean Bérard ; les deux autres (chacun de 13 mn’) ont inauguré une série destinée à illustrer, pour un jeune public, les connaissances acquises sur les arts et métiers à Pompéi, par la mise au jour des structures de production telles que des boulangeries, des ateliers de potier ou de peintre, des parfumeries ou des teintureries. Par leur projection dans des festivals et des salons, ces documents assurent la promotion des recherches de l’Unité auprès d’un large public en recourant à une autre forme d’exposition.

Reportages : Brun (J.-P.), Université de Nice, site de Grasse. Tournage d’un reportage sur les parfums (France 2) (7 mai 2013).