Arpi

Formes et modes de vie d’une cité italiote


Ultimo aggiornamento: 7 gennaio 2019

 Responsabilité scientifique

Claude Pouzadoux (Centre Jean Bérard),
Priscilla Munzi-Santoriello (Centre Jean Bérard),
Alfonso Santoriello (Università degli Studi di Salerno, Dipartimento di Scienze del Patrimonio Culturale),
Italo Muntoni (Soprintendenza Archeologia, Belle Arti e Paesaggio per le Province di Barletta, Andria, Trani e Foggia).

 Projet scientifique

Objectifs initiaux

Ce programme sur le site d’Arpi, observatoire privilégié pour l’étude de la formation de l’hellénisme en occident du IVe au IIe siècle av. n. ère, a débuté en 2014. Il répondait au souhait de la Surintendance archéologique des Pouilles, puis de Foggia, de relancer des recherches sur cette très grande agglomération daunienne (1000 ha délimités par un agger de 13 km de long) qu’Artémidore d’Éphèse, à la fin du IIe siècle avant notre ère, considérait, avec Canosa di Puglia, comme l’une des deux plus grandes cités italiotes. Le projet prend appui, d’une part, sur l’étude topographique, stratigraphique et matérielle, des données de fouilles anciennes conduites sous la responsabilité de la Surintendance entre le début de la seconde guerre mondiale et la fin des années 1990, d’autre part sur la mise à jour des découvertes dans une base géoréférencée, sur une enquête d’archéologie des paysages, avec une approche archéomorphologique, géomorphologique et géophysique, et sur des prospections pédestres.

La recontextualisation qui en résulte n’est possible que grâce à la complémentarité des expériences et des compétences réunies par la Surintendance des Pouilles, puis de Foggia, du Centre Jean Bérard et de l’Université de Salerne. Elle a été conduite à plusieurs échelles, de la maison au territoire, pour mieux définir les contraintes, les ressources et l’évolution du paysage au sein duquel s’est développé ce phénomène urbain de très grande envergure et encore difficile à cerner sur l’ensemble de l’espace limité par l’agger.

Réalisations

De 2014 à 2016, nos travaux se sont concentrés sur l’étude des maisons hellénistiques (IVe-IIe av. n. è.) et sur l’extension d’un quartier aristocratique identifié par les recherches passées dans la zone dite de Montarozzi (ONC 28, 28, 35), afin d’en comprendre l’extension, l’organisation et l’interaction avec le paysage, objet de l’étude géomorphologique et des prospections géophysiques et pédestres.

Depuis 2017, nos recherches se sont étendues à l’ensemble des fouilles réalisées à l’occasion des grands travaux effectués sur le site de 1969 à 1992, d’une part, pour la construction du tronçon Bologne-Canosa de l’Autoroute Adriatica A14, d’autre part, pour l’implantation, à partir des années 80, d’un réseau d’irrigation pour le compte du Consorzio per la bonifica della Capitanata. Ces dernières auxquelles nous devons la découverte, le 19 mars 1992, de la mosaïque « des Lions et des Panthères », ont aussi mis au jour près de 70 tombes, ainsi qu’un segment de l’agger et des secteurs de l’habitat. Avec celle des domus, l’étude de la topographie de ces nécropoles constitue un des phénomènes les plus significatifs de la structuration de cette grande agglomération. À défaut de nouvelles fouilles, ces données précisent l’organisation de l’espace urbain en aidant à replacer le quartier d’habitation de Montarozzi dans l’histoire du site.
Avec l’obtention d’un soutien financier du programme de Sophie Bouffier (MMSH/AMU/CCJ), Water Traces between Mediterranean and Caspian Seas before 1000 AD: From Resource to Storage, a débuté en 2018 la mise en oeuvre d’un programme d’étude dédié à la gestion de l’eau à Arpi.
 

Partenaires institutionnels co-financeurs

  • École française de Rome,
  • CNRS,
  • Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères (Mission archéologique « Italie du sud »),
  • Università degli Studi di Salerno (Dipartimento di Scienze del Patrimonio Culturale),
  • Fondazione Banca del Monte,
  • Regione Puglia.

Autres collaborations

  • Soprintendenza Archeologia, Belle Arti e Paesaggio per le Province di Barletta, Andria, Trani e Foggia (SABAP Foggia) ,
  • Università del Molise (Dipartimento di Bioscienze e Territorio),
  • Università degli Studi di Foggia (Dipartimento di Topografia antica),
  • Università degli Studi di Bari « Aldo Moro » (Dipartimento di Chimica),
  • CNR-IMAA Tito Scalo Potenza (Istituto di Metodologie per l’Analisi Ambientale),
  • CNRS, AOROC (UMR 8546),
  • Laboratoire Nicolas Garnier.

Équipe

  • Vincenzo Amato (GeoGisLab, Università del Molise) : étude géomorphologique,
  • Luca Basile (Docteur, archéologue indépendant) : étude du matériel,
  • Guilhem Chapelin (Architecte, Ingénieur de recherches, CJB) : étude du matériel lapidaire,
  • Saverio de Rosa (numismate, archéologue indépendant) : traitement de la documentation et étude numismatique,
  • Martine Dewailly (Ingénieur de recherches, EFR) : étude petite plastique et terre cuites architectoniques,
  • Pauline Duneufjardin (Anthropologue, INRAP) : étude anthropologique,
  • Luigi Finochietti (Docteur, archéologue indépendant) : traitement de la documentation bibliographique et archivistique,
  • Martine Leguilloux (archéozoologue, Centre archéologique du Var) : faune
  • Julie Leone (Docteur, archéologue indépendant) : étude de la céramique hellénistique,
  • Marcella Leone (Ingénieur d’études, CJB) : documentation stratigraphique, étude du matériel,
  • Priscilla Munzi (Chargée de recherche, CJB) : responsable,
  • Italo Muntoni (Fonctionnaire archéologue, SABAP Foggia) : responsable,
  • Salvatore Patete (Restaurateur, SABAP Foggia) : restauration et étude de l’appareil décoratif,
  • Airton Pollini (MCF, Université de Haute-Alsace) : étude stratigraphique et des pesons,
  • Enzo Rizzo (chercheur, Istituto di Metodologie per l’Analisi Ambientale, CNR-IMAA, Tito Scalo, Potenza) : prospections géophysiques,
  • Alfonso Santoriello (Prof. associato, Dipartimento di Scienze del Patrimonio Culturale, Università degli Studi di Salerno) : responsable,
  • Marco Rossi (archéologue indépendant) : étude matériel métallique,
  • Vito Soldani (Géomètre, SABAP Foggia) : élaboration de la documentation graphique, étude architecturale,
  • Giuseppina Stelo (Dessinatrice, CJB),
  • Eleonora Santin (Chargée de recherche, HiSoMA) : étude épigraphique,
  • Florence Monier (Ingénieur de recherches, AOROC) : étude des enduits peints,
  • Alfredo Pilone (Photographe, SABAP Foggia),
  • Massimo Marchesino (Photographe, SABAP Foggia),
  • Giuseppe Vigliano (Restaurateur, SABAP Foggia),
  • Agata Santoro (Restauratrice, SABAP Foggia),
  • Franco Racano (Technicien de fouille, SABAP Foggia),
  • Maria Luisa Marchi (Università de Foggia), Prospections pédestres.

Nombre, niveau et provenance des étudiants impliqués

  • Gregory De Martino (Istituto di Metodologie per l’Analisi Ambientale, CNR-IMAA, Tito Scalo, Potenza),
  • Barbara Del Mastro (École de Spécialisation, Università degli Studi « Suor Orsola Benincasa », Naples),
  • Macarena Enriquez de Salamanca Alcon (Master, Université de Tours),
  • Felice Perciante (Istituto di Metodologie per l’Analisi Ambientale, CNR-IMAA, Tito Scalo, Potenza),
  • Lorenzo Fornaciari (Dipartimento di Scienze del Patrimonio Culturale, Università degli Studi di Salerno),
  • Grazia Correale (Università degli Studi di Salerno),
  • Jessica Elia (Università degli Studi di Salerno),
  • Paolo Locascio (Università degli Studi di Salerno).

Actions de formation

Encadrement de trois étudiantes de master (1 master 1, 2 master 2).

 

 

 Production scientifique

Photo aérienne d’Arpi, John Bradford 1955
  • Photo aérienne d’Arpi, John Bradford 1955
  • Leone (M.), Munzi (Pr.), Pouzadoux (Cl.), Garnier (N.), Leguilloux (M.), Muntoni (I.), Measure the sacred at Arpi: the share of food and drink in two votive deposits, in : 1st International Conference on Metrology for Archaeology, Benevento, Italy, October 22-23, Benevento, p. 1-6. Voir en ligne : metroarcheo.com.
  • Munzi (Pr.), Pouzadoux (Cl.), Santoriello (A.), Rizzo (E.), Terribile (A.), Muntoni (I.M.), Arpi: measure the forms of an Italiote city (4th – 2nd centuries BC), in : 1st International Conference on Metrology for Archaeology, Benevento, Italy, October 22-23, Benevento, p. 152-155. Voir en ligne : metroarcheo.com.
  • Munzi (Pr.), Pouzadoux (Cl.), Soldani (V.), Muntoni (I.-M.), L’area dell’ONC 28 e la domus del mosaico “dei Leoni e delle Pantere” di Arpi, zona Montarozzi, in : Gl. Fazia, I. M. Muntoni (a cura di), Le collezioni del Museo Civico di Foggia, Claudio Grenzi Editore, 2015, p. 73-80.
  • Pouzadoux (Cl.), Santin (E.), Scheda sulla fascia parietale decorata con iscrizione, Gl. Fazia, I. M. Muntoni (a cura di), Le collezioni del Museo Civico di Foggia, Claudio Grenzi Editore, 2015, p. 98.
  • Pouzadoux (Cl.), Les Dauniens : un peuple indigène d’Italie du sud, in : L’archéologue 140, 2016, p. 32-36.
  • Pouzadoux (Cl.), Munzi (Pr.), Santoriello (A.), Muntoni (I. M.), Amato (V.), Basile (L.), Leone (M.), Patete (S.), Pollini (A.), Rossi (M.), Rizzo (E.) et Soldani (V.), Arpi, in : Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome mis en ligne le 13 novembre 2015 : cefr.revues.org/1446.
  • Pouzadoux (Cl.), Munzi (Pr.), Leone (M.), Rossi (Fr.), Muntoni (I.M.), Arpi, in : Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, en ligne le 3 novembre 2016 : cefr.revues.org/1635.
  • Steingräber (St.), Pouzadoux (Cl.), Munzi (Pr.), Architettura aristocratica nella Daunia. Il caso di Arpi: confronti con i modelli greco-macedoni", in : G.M. Della Fina (éd.), Dalla capanna al palazzo. Edilizia abitativa nell’Italia preromana, Atti del XXIII Convegno Internazionale di Studi sulla Storia e l’Archeologia dell’Etruria, Annali della Fondazione per il Museo "C. Faina", Roma 2016, p. 513-546.
  • Pouzadoux (Cl.), Munzi (Pr.), Santoriello (A.), Amato (V.), Leone (M.), Monier (F.), Rizzo(R.), Terribile (A.) e Muntoni (I.M.), « Arpi. Formes et modes de vie d’une cité italiote (IVe-IIe siècle av. n.è.) », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [Online], Italie du Sud, mis en ligne le 29 septembre 2017, URL : http://cefr.revues.org/1835.
  • Basile (L.), Pouzadoux (Cl.), « Società ed ideologia funeraria ad Arpi nel IV secolo a. c.: il sistema di interazioni tra uomini e prodotti culturali nelle necropoli delle ONC 28 e 35 », in : V. Nizzo (éd.), Archeologia e antropologia della morte, III incontri di studi di archeologia e antropologia a confronto, École française de Rome (20-23 mai 2015), Rome, 2018, p. 189-211.
  • Patete (S.), Pouzadoux (Cl.), Muntoni (I.M.), Caravelli (A.) et Pinto (D.), Una variante regionale dello stile strutturale in Daunia. Materie, tecniche e stile decorativo di una domus di Arpi, in : Y. Dubois, U. Niffeler (dir.), Pictores per provincias II. Status quaestionis, Actes du 13e Colloque de l’Association Internationale pour la Peinture Murale Antique (AIPMA), Université de Lausanne, (12-16 septembre 2016), Antiqua 55, Basel 2018, p. 326-338.
  • Basile (L.), Pouzadoux (Cl.), « Arpi (Puglia), città aperta ?», in : E. Herring, E. O’Donoghue (ed.), The Archeology of Death. Proceedings of the Seventh conference of Italian archaeology held at the National University of Ireland, Galway, April 16-18, 2016, Oxford, 2018, p. 86-97.

 Diffusion et valorisation

  • Participation à l’aménagement de la nouvelle salle du Museo civico di Foggia dédiée à la domus hellénistique d’Arpi dite « des lions et des panthères» (vitrines accueillant une sélection de contextes appartenant aux phases ayant précédé la construction de la domus : terres cuites architecturales, sépultures, dépôts votifs) ;
  • Rédaction de textes et de fiches pour le nouveau catalogue du musée et les tablettes tactiles ;
  • Expertise pour la réalisation d’un documentaire projeté dans la salle.