USR 3133 - CNRS/EFR Unité de Service et de Recherche

Artisans au travail -

G. Chapelin, CJB-CNRS/EFR

Artisanat de la pierre dans l’aire vésuvienne

Cette recherche porte sur les techniques de travail des tailleurs de pierre de l’antiquité et plus particulièrement sur la fabrication et la mise en œuvre d’éléments porteurs de tuf gris.


Dernière mise à jour : 16 mars 2018

 Le programme

Creusement des cannelures
  • Creusement des cannelures
  • G. Chapelin, CJB-CNRS/EFR 
Projet scientifique

Cette étude est née dans un cadre pluri-institutionnel, l’Inrap d’une part et le Centre Jean Bérard (USR 3133 CNRS-EFR) de l’autre. Elle s’insère dans le programme « artisanat » du Centre Jean Bérard. En 2012-2016 six campagnes ont eu lieu en collaboration avec le Parco Archeologico di Pompei et le Parco Archeologico di Ercolano. Le projet scientifique porte sur l’artisanat de la pierre. Cette recherche vise à parfaire notre connaissance des techniques de travail des tailleurs de pierre de l’Antiquité et porte plus particulièrement sur la fabrication et la mise en œuvre d’éléments porteurs de petits modules en ignimbrite campanienne, un tuf volcanique gris que l’on appelle fréquemment « le tuf de Nocera ».
 

vue hypothétique de maisons avec étages ouverts sur une rue au Ier s. ap. J. C. dans l’aire vésuvienne
  • vue hypothétique de maisons avec étages ouverts sur une rue au Ier s. ap. J. C. dans l’aire vésuvienne
  • G. Chapelin, CJB-CNRS/EFR 

 
Ces colonnes et piliers à demi colonnes engagées se rencontrent dans de nombreuses maisons de Pompéi et d’Herculanum aux étages où ils permettaient d’ouvrir largement les pièces. Aujourd’hui de nombreux blocs sont à terre ou dans les dépôts ce qui permet d’observer facilement les traces laissées par les outils qui les ont façonnés. Leur étude à grande échelle permet de décomposer leur fabrication en étapes de travail et de mieux comprendre jusqu’à l’organisation des chantiers.
Le projet a donné lieu à des expériences de tournage pour tenter de retrouver les gestes des artisans de l’antiquité et de reconstituer les machines qu’ils utilisaient.
 

Expérience de reconstitution d’un tour à pierre
  • Expérience de reconstitution d’un tour à pierre
  • G. Chapelin, CJB-CNRS/EFR 

 

Direction scientifique

Guilhem Chapelin, Architecte, Ingénieur de recherche CNRS, Centre Jean Bérard (USR 3133 CNRS-EFR)
Ghislain Vincent, Archéologue, Responsable d’opération Inrap, UMR 5140 Archéologie des Sociétés méditerranéennes
avec la collaboration de Marina Covolan, archéologue, doctorante à l’Università degli Studi di Salerno, Centre Jean Bérard (USR 3133 CNRS-EFR).

Partenaires institutionnels et co-financeurs

Centre Jean Bérard, Inrap, Parco Archeologico di Pompei, Parco Archeologico di Ercolano, Ministère des Affaires étrangères, Paris (Mission archéologique « Italie du sud »)

Période d’activité

Campagnes d’étude 2013-2017

 Production scientifique

Chapiteau ionique à quatre faces
  • Chapiteau ionique à quatre faces
  • G. Chapelin, CJB-CNRS/EFR 

Ces recherches ont donné lieu à quatre articles dans la Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome.
Campagne d’étude 2013
Campagne d’étude 2014
Campagne d’étude 2015
Campagne d’étude 2016