USR 3133 - CNRS/EFR Unité de Service et de Recherche

Sandra ZANELLA

LA CACCIA FU BUONA

Pour une histoire des fouilles à Pompéi de Titus à l’Europe


Dernière mise à jour : 10 octobre 2019

Notice bibliographique de l'ouvrage

  • Auteur(s) : Sandra ZANELLA
  • Titre complet de l'ouvrage : LA CACCIA FU BUONA
  • Collection : Mémoires et documents sur Rome et l’Italie méridionale
  • N° collection : n°n.s. 10
  • Édition : Centre Jean Bérard
  • Année de publication : 2019
  • Numéro ISBN : 978-2-918887-81-2
  • Nombre de pages : 366
  •  
  • Disponibilité au CJB : disponible
  • Prix : 42,00 €

Cette publication n'est pas encore disponible en édition électronique

Ce volume retrace l’histoire de la mise en place de la documentation archéologique à Pompéi, depuis l’exploitation du site conforme aux règles du monopole détenu par le pouvoir royal, jusqu’à la prise en main par le nouvel État italien d’un système de gestion, de conservation et de valorisation du patrimoine archéologique.
L’analyse du dégagement d’une partie de Pompéi, l’îlot VIII 2, devient le point de départ pour raconter une (des) histoire(s) de la (re)découverte de la ville. Si l’angle d’approche est topographique, il permet de suivre cette entreprise sur un temps long qui commence dès les premiers mois qui suivirent l’éruption du Vésuve de 79 de notre ère pour aboutir aux années 2000, avec un renouveau des recherches en ce point de la ville. Deux questions principales sous-tendent ce travail. D’une part, il s’agit de revenir sur une hypothèse qui a connu, au fil de la longue tradition des études, une fortune variée : la vie de Pompéi après l’éruption. D’autre part, cet ouvrage porte un regard critique sur la documentation disponible pour retracer l’histoire moderne des dégagements de la ville, éparpillée dans des instituts de recherche en Italie et dans le monde. Cela permet de comprendre un paysage urbain qui, depuis sa création à l’époque antique, a vécu plusieurs vies jusqu’aux époques moderne et contemporaine. Les vestiges servent de fil conducteur pour mener ces deux réflexions axées sur l’histoire du dégagement de la cité ensevelie par le Vésuve, qui participent d’une même préoccupation : retracer l’histoire de l’archéologie à Pompéi.
Reconstruire l’histoire de la découverte d’une partie de Pompéi nous amène ainsi à nous interroger sur les choix effectués, sur les documents produits, et, de manière plus générale, sur l’histoire de l’archéologie d’un site de la Méditerranée occidentale qui, par différents aspects, est central pour la discipline archéologique.

Télécharger le résumé, au format pdf