Dorothée

Neyme

Archéologue, toichographologue


  1er février 2022

Docteure en archéologie, spécialiste de la peinture murale. Chercheure associée au CJB


 
Membre de l’Association Française pour la Peinture Murale Antique (AFPMA)
Membre de l’Association Internationale pour la Peinture Murale Antique (AIPMA)

 
Télécharger le curriculum vitæ en français ou en anglais


Docteure en archéologie, sa thèse intitulée « Décors et architectures funéraires en Campanie du Ier au IIIe s. après notre ère », préparée en cotutelle avec Renaud Robert à l’Université Aix-Marseille et avec Irene Bragantini à l’Università degli Studi di Napoli et soutenue en 2017, apporte des données fondamentales pour la connaissance de la peinture « post-pompéienne ».

Au début de son parcours universitaire, Dorothée Neyme se spécialise en archéologie du Proche-Orient. Elle travaille en master 1 sur les « Origines du vin au Proche-Orient » avec le Professeur O. Rouault à l’Université Lumière Lyon 2. Elle approfondit son sujet en master 2 et rencontre Jean-Pierre Brun, spécialiste du vin dans l’antiquité, alors directeur du Centre Jean Bérard (2000 à 2011) qui lui propose de venir fouiller une taverne à Pompéi. C’est ainsi que sa recherche « bascule » dans l’époque romaine.

Elle participe depuis plus de 10 ans à la fête de la science en proposant des activités aux publics scolaires (liens projet EFN) et propose régulièrement des événements grand public en Italie et en France (conférences, journée de reconstitution historique, ateliers artisanat antique).

En 2012, avec Claude Pouzadoux, directrice du Centre Jean Bérard de 2011 à 2021, elle réalise un court métrage sur les peintures funéraires de Cumes « L’interdisciplinarité au service de l’archéologie. Les peintures murales de la nécropole romaine de Cumes » (F. Iannucci, 2015, 28 min). C’est le début d’une série de collaboration dans le domaine du documentaire archéologique.

Actuellement, ses recherches post-doctorales s’intéressent à l’artisanat du stuc dans les Champs Phlégrèens et en particulier aux décors romains stuqués de Pouzzoles. Ce dossier passionnant lui permet d’explorer plusieurs thématiques : l’archéologie et l’histoire de l’art romain mais également la réception de l’antiquité et l’histoire des collections. En 2020, sa candidature avec le projet STUCCO à la bourse Marie Slodowska Curie obtient le Seal of Excellence. Elle candidate à nouveau cette année (2021).

En attendant elle a lancé une mission sur le sujet (2021) et elle a développé un programme de recherche sur le stuc romain en partenariat avec le Centre Jean Bérard (aSTUCe). Le programme aSTUCe (archeaology of STUCco and enhancement) a pour objet l’étude des stucs antiques des Champs Phlégréens (artisanat, iconographie, valorisation), le premier volet concerne les décors en stuc des nécropoles romaines de Pouzzoles.

Thèmes de recherche

  • Peinture murale et décor funéraire de la période impériale
  • Artisanat, technique de mise en œuvre décorative (fresque, stuc)
  • Architecture antique
  • Valorisation du patrimoine
  • Archéologie expérimentale

Projets et travaux en cours

  • Publication de la thèse de doctorat : « Décor et architecture des monuments funéraires monumentaux de la fin du Ier s. à la fin du IIIe s. de notre ère à Cumes et en Campanie ».
  • Collaboration au projet interdisciplinaire de conservation et de valorisation d’une tombe romaine de la nécropole de la porte Médiane de Cumes.
  • Collaboration à la réalisation des documentaires pédagogiques sur les métiers dans l’antiquité à Pompéi (Docoons, Coproduction CNRS-Labexmed-Tilapia).

Voir en ligne