Médaillon en ivoire avec tête de ménade (Pompéi I 16, 3)

Ad luxuriae instrumenta

Les objets dans leur contexte, entre la demeure et la tombe : le mobilier en ivoire et en os à Pompéi


  25 février 2022


 

Le programme

L’étude de l’ivoire, comme reflet d’un luxe ostentatoire et porteur de symboliques particulières, est abordée au cœur d’une réflexion sociale, mais aussi historique et religieuse. Ce matériau précieux est étudié conjointement avec celui de l’os ouvragé, son pendant moins onéreux, et par conséquent beaucoup plus répandu. L’artisanat et les usages de l’ivoire et de l’os sont appréhendés au sein d’une dynamique sociale à l’échelle de la ville de Pompéi, entre une étude des objets dans leurs contextes, tant funéraires que domestiques, et le projet de fouille d’un atelier du travail de l’os (en I 16, 3). Parallèlement, la création d’un catalogue des ivoires et des os du Musée archéologique national de Naples, en cours de réalisation, a déjà et aura encore l’avantage, dans le cadre de cette étude, de mettre à disposition de la communauté scientifique et du plus grand nombre l’ensemble d’une collection exceptionnelle. Ce travail est par conséquent orienté, pour partie, vers une mise en parallèle entre les contextes domestiques et les contextes funéraires, ces derniers étant souvent un reflet précieux du monde des vivants. Entre les déplacements sur le terrain, à Naples et à Pompéi, pour étude et pour fouille, et la recherche menée au Centre Jean Bérard, trois axes sont ainsi mis en perspective, associant archéologie, histoire sociale et sources textuelles.

Direction scientifique

Anselme Cormier, Université catholique de l’Ouest - CHUS (Centre de recherche Humanités et Sociétés) ; Centre Jean Bérard (UAR 3133, CNRS-EFR)

Composition de l’équipe

Guilhem Chapelin, IRAA bureau d’Aix-en-Provence, architecte
Aude Durand, Université Lille III, archéologue
François Fouriaux, Centre Jean Bérard (UAR 3133, CNRS-EFR), archéologue topographe/géomaticien
Letizia Nonne, Université Libre de Bruxelles, Atelier de restauration, FAW&B (Fédération des archéologues de Wallonie et de Bruxelles), archéologue, restauratrice d’objets archéologiques

Autorités nationales présentes

Parco Archeologico di Pompei, Museo Archeologico Nazionale di Napoli – MiC

Partenariats institutionnels

Centre Jean Bérard (USR 3133, CNRS-EFR), Université catholique de l’Ouest, Parco Archeologico di Pompei, Museo Archeologico Nazionale di Napoli

Établissements porteurs de l’opération

Centre Jean Bérard, Université catholique de l’Ouest

Organisme financeur

Ministère de l’Europe et des affaires étrangères (Mission archéologique « Italie du Sud »), Université catholique de l’Ouest

Bibliographie
  • Anselme Cormier. Les lits en ivoire et les lits en os du Musée archéologique de Naples. Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome, Ecole Française de Rome (Rome), 2020, ⟨10.4000/cefr.4367⟩. hal-03119343
  • Anselme Cormier. Ad luxuriae instrumenta. Les objets dans leur contexte, entre la demeure et la tombe : le mobilier en ivoire et en os à Pompéi. Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Réseau des Écoles françaises à l’étranger, 2020, ⟨10.4000/baefe.2294⟩. hal-03505839
Mots clefs :

Antiquité romaine, Pompéi, Romains, artisanat, culture matérielle, tabletterie, objet en ivoire, technologie de l’os, objet en os, luxe.