Lipari (archipel des îles éoliennes, Sicile)


  3 mars 2022

 
Fouille de la nécropole de la « contrada Diana ».
Madeleine Cavalier (Centre Jean Bérard, Musée de Lipari), Luigi Bernabò Brea (Surintendance de Syracuse).
Fouilles pour le compte de la Surintendance archéologique de Syracuse.

Après les sondages effectués par Paolo Orsi en 1928, Luigi Bernabò Brea et Madeleine Cavalier ont conduit des fouilles systématiques de 1948 à 1995 dans la nécropole située dans la plaine de Diane entre le vallon Ponte au sud et celui de S. Anna au nord. La publication complète des tombes dans cinq volumes de la collection Meligunìs Lipára, en fait un des sites les mieux documentés pour l’histoire non seulement de l’archipel éolien et de l’Italie méridionale, mais aussi de la Méditerranée depuis la fondation de la colonie grecque jusqu’à l’empire romain. Les riches mobiliers offrent un référentiel sans précédent pour la production de vases à figures rouges et de masques de théâtre. Exposés dans le musée, ils ont donné lieu à plusieurs publications spécifiques dont trois au Centre Jean Bérard : Madeleine Cavalier, Nouveaux documents sur l’art du peintre de Lipari (1976) et Les amphores du VIe au IVe siècle dans les fouilles de Lipari, 1985 (Cahiers, XI) ; Luigi Bernabò Brea, Le maschere ellenistiche della tragedia greca, 1998 (Cahiers, XIX).

Fiche ISAD(G)

Références
CJB AP/VTO/LIPARI

Dates extrêmes
s.d.

Niveau de description
Dossier

Importance matérielle et support
53 photographies N&B de format 13x18

Présentation du contenu
Prises de vue des céramiques provenant de Lipari (Acropole) et Stentinello.

Notice d’autorité
Lipari (Italie, île)

Note
Titre écrit sur l’enveloppe d’origine : « Céramiques provenant de Lipari (Acropole) et Stentinello en dépôt temporaire au Centre ».

 

 

Revenir à la page des Archives photographiques